Outre la distance, quelle est la plus grande différence entre les parcours de golf de niveau PGA et les parcours publics standard auxquels jouent la plupart des golfeurs de week-end?


Réponse 1:

Absolument la condition verte. Au fait, que pensez-vous qu'un PGA Tour pro tirerait sur un muni? Vous pensez 57, 58, 60 ans, non? Je veux dire, ils conduiraient la plupart des par 4, les par 5 seraient des cales de pilotes, des birdies fest…

Pas si vite

Steve Marino a relevé le défi il y a quelque temps (tu te souviens de lui?)

http: //www.washingtonpost.com/wp ...

Il a tiré un 68.

"Je ne pense pas que j'aurais jamais dépassé la normale sur un parcours comme celui-ci, mais je ne suis pas sûr que je pourrais jamais descendre très bas. Sur les bons parcours, vous savez quand vous frappez un bon coup être récompensé. Donc, si vous jouez bien, vous marquez bien. Ici, vous ne savez jamais. "


Réponse 2:

Parfaitement entretenu, avec toujours les mêmes matériaux, bunkers> Fairways parfaitement entretenus, et même le rough est cohérent. Quand ils ont changé le Wells Fargo à Eagle Point en dehors de Wilmington alors que Quail Hollow était en préparation pour la PGA, ils ont même apporté la paille de pin pour les arbres boisés, donc c'était cohérent. Alors que tout cela leur facilite la tâche par rapport à ce que nous vivons dans nos cours locaux (bien qu'ici à Myrtle Beach, nous ayons des conditions supérieures à la moyenne dans toute la région), la difficulté réside dans, oui, la longueur, qui affecte plus que le simple fait de frapper un club plus long. (plus de temps dans le vent, les dangers en jeu, des fers plus longs à des épingles serrées) mais aussi les fairways sont généralement rétrécis dans les zones d'atterrissage, ce qui privilégie la précision. Un deuxième coup de feu brut ne peut pas être contrôlé, tourné, etc., à partir d'herbe plus profonde.


Réponse 3:

La plus grande différence absolue est les verts. Ils sont beaucoup plus lisses et roulent beaucoup plus vrais. Mais surtout, ils font vite peur. Frappez un putt moyen à long juste une touche trop fort, et vous avez un putt difficile de 6+ pieds qui revient. Le golfeur moyen d'un week-end moyen fera probablement 3 coups roulés sur au moins 6 des 18 verts au cours d'une manche.

Du côté positif, si vous lisez correctement le green et frappez le ballon à la bonne vitesse, vous constaterez peut-être que vous effectuez plus de putts que vous n'en faites chez votre muni local. Il n'y a rien qui enlève le plaisir du jeu plus que des verts merdiques, cahoteux et incohérents.


Réponse 4:

Ce ne sera que la condition du parcours car un parcours public doit résister à plus d'usure, donc quand il y a un tournoi, ils le mettent dans les meilleures conditions possibles et les Verts les plus rapides possible, personnellement moi-même plus les verts sont rapides mieux je l'aime parce que c'est là que le toucher authentique entre en jeu, même un professionnel s'il va sur un parcours avec un vert plus lent trouve qu'ils ne peuvent pas très bien le gérer, prenez-leur un peu de temps pour s'y habituer!

Si le cours est utilisé régulièrement par le public et doit ensuite être préparé pour un tournoi pour les professionnels, il a tendance à le fermer quelques semaines à l'avance à la grande déception des membres !!